puzzle de l'iPad picto autisme

l’informatique au service de l’inclusion des TED : milieu protégé

Comment l’informatique et les TIC peuvent elles participer à l’inclusion scolaire, et à l’inclusion tout court, des personnes avec autisme dans la société et à l’école ? seconde partie

Deuxième partie d’un dossier sur l’informatique au service de l’inclusion des personnes avec autisme. Dans cet extrait, nous explorerons une utilisation en milieu protégé (en 2012).

Difficile d’accès : lorsque je rédigeai ce texte, il a été impossible de joindre un IME pour expliquer ce qu’il faisait … dommage. Il y a partout en France, en 2014, des expérimentations. Si vous travailler dans une structure utilisant les TIC avec des personnes TED, et que vous souhaitez en parler, contribuez, corriger, publier, etc. n’hésitez pas à me contacter !

 


première partie : définitions 

seconde partie : en milieu protégé

troisième partie : témoignages, en inclusion scolaire

quatrième partie : en conclusion


 

en milieu protégé

Il est important de comprendre qu’en milieu protégé, l’utilisation de l’informatique n’est pas du tout développée. L’accès internet ne peut se faire qu’accompagné, et est la plupart du temps soumis à des filtres stricts limitant la navigation, et empêchant la sérendipité. Les jeunes placés dans ses structures n’ont que trop rarement la possibilité d’utiliser un ordinateur ou une tablette lors des activités (si tant est qu’ils y en aient dans l’établissement). La plupart des structures -en France- ne sont donc que dans l’expérimentation, pour l’instant.

[…]

iPad à l’IME de Puymaret (à Malemort, Corrèze)

La situation de la Corrèze est remarquable : le département a fait le choix depuis 2008 de doter tous les collégiens d’un ordinateur portable. Ainsi, tous les élèves de 5e, 4e et 3e, ainsi que tout le personnel éducatif ont été pourvu de portable. En 2010, l’ensemble des élèves de 6e s’est vu doté de tablette numérique. Enfin en 2012, les 6es, 5, et 4e avaient un iPad et les 3es un portable.

IPADDébut 2012, l’IME de Puymaret, qui accueille en semi-externat 7 enfants de 9 à 15 ans TED, avec un retard mental plus ou moins important, a été doté d’iPad. Plusieurs de ses enfants suivent une scolarité en ULIS (classe de l’IME, externalisée, en école primaire et au collège).

Ces enfants, très intéressés par l’outil informatique, ont de grandes difficultés de coordination et de motricité fine : il leur est difficile de faire le lien entre la souris et l’écran. L’usage de tablette paraît donc évident (ce lien n’existe pas sur ce type de support). Les résultats sont très encourageants.

Bernadette Kim, éducatrice à l’IME, écrit dans son compte rendu : « Nous avons observé que les enfants sont plus persévérants et restent concentrés plus longtemps dans les activités d’apprentissage avec l’iPad, son utilisation capte leur attention et leur procure une certaine motivation.

L’enfant se trouve rarement en situation d’échec avec l’iPad. Lorsqu’un enfant est en difficultés entrainant un blocage, il est possible de passer rapidement à une activité plus accessible.
L’iPad permet à certains enfants de réinvestir des apprentissages scolaires dans lesquels ils étaient en échec.

L’iPad peut servir de récompense, l’enfant choisit alors une activité qui l’intéresse.
Pour les séances d’apprentissage, nous utilisons des applications pour apprendre à tracer des lettres, des chiffres, lire l’heure, dessiner, colorier, des activités d’associations de couleurs, formes, lettres, chiffres, images, de différenciation, de tris, de classements, d’appariements d’objets, des activités de logiques, des puzzles, encastrements, des tableaux double-entrée, des memory, des jeux de construction, des histoires, des applications de calculs, de lecture, d’écriture, de musique ».

Au travers des différents outils et apprentissages, les jeunes de l’IME ont construit un blog qui informe de leurs actualités. C’est un premier pas vers la cité et leur inclusion (http://blogs.crdp-limousin.fr/19-malemort-ime-puymaret/).

« Au mois d’octobre 2012 nous avons répondu à l’appel à projets loisirs de la Fondation Orange, nous avions choisi de faire découvrir le parc Disneyland aux enfants, de nous y rendre en train et de séjourner dans un hôtel.
C’est essentiellement avec l’aide de l’iPad que nous avons préparé ce voyage pendant 3 mois.(réservations, recherche de documentation, sur Internet, création de supports visuels, de scénarios sociaux, planning, visualisation du voyage et des différents lieux…)
Les iPad nous ont accompagnés pour faire passer le temps durant le long trajet en train, pour envoyer des messages aux parents, pour prendre des photos, des vidéos. »

Dans sa conclusion, elle note que le cout des applications spécifiques est très élevé, et que la plupart des apps sont en anglais.

Elle regrette aussi qu’un référentiel tel « autism apps » n’existe pas pour les applications en français (ndrl : il existe, aujourd’hui, applications-autisme.com)

[…]

8 réflexions au sujet de « l’informatique au service de l’inclusion des TED : milieu protégé »

    1. merci Jean, l’erreur est corrigée.

      reviens début décembre, normalement, je devrai publier une version préliminaire de ce petit « dossier spécial » 🙂

Laisser un commentaire